Débat le 20 avril 2018 au Gyptsis autour du film "jusqu'à la garde"

Concert caritatif pour SOS FEMMES 13

Soirée organisée par Ladies'Circle Marseille

ARTICLE DU CRES sur l'action FéminaCare

Journée Bien être le 23 février en partenariat avec le Centre de Formation Roger PARA

Super journée pour les femmes qui ont pu bénéficier de l'atelier Make Up avec Richard.

Le samedi 3 mars 2018 Les femmes du Sud à 17 h un spectacle de la Compagnie Catherine Lecoq Eclosion13

pour plus d'information cliquez ici

sortie à la Vieille Charité pour voir l’exposition Picasso le jeudi 8 mars le matin

pour plus d'information.....

Stage Femmes en défense le 10 mars 2018

23 mars 2018 Soirée FEMMES DE MARS Ladies Circle

Atelier mère enfants

L'association organise des ateliers mères/enfants, toutes les informations en cliquant ici

Formations 2018

le catalogue de formations 2018 est disponible ici

Article Droit des femmes : des combats inachevés Week end dossier La Marseillaise janvier 2018

Soirée débat jeudi 25 janvier 2018

http://www.lamarseillaise.fr/analyses-de-la-redaction/decryptage/67173-podcast-debat-quelles-reponses-face-aux-violences-faites-aux-femmes

 

 

 

 

Les violences conjugales restent une priorité pour le TGI d'Aix

Repas de fin d'année

L’équipe du service hébergement de Marseille a organisé un repas de fin d'année avec toutes les personnes suivies par le CHRS de Marseille.

Un grand merci à la Pizzeria Noël.

/sites/default/files/current/illustrations/Chez%20No%C3%ABl.pdf

Harcèlement Interview faites par SOS FEMMES 13 sur France Bleue Provence le 23 octobre 2017

25 novembre 2017 en PACA : Journée des violences faites aux femmes

SOS FEMMES 13 participe au Festival des Galères "Entrer dans la Tente pour sortir de l'attente"

SOS Femmes 13 s'installe pour la journée du 26 novembre 2017, au Festival des Galères, à l' Espace du cours Julien  à Marseille à partir de 14h et jusqu’à 18h pour exposer les oeuvres réalisées lors des atliers Métissages (projet textile participatif) par les femmes accueillies sur les différents sites de l'association SOS FEMMES 13.

Ces ateliers ont été menés par Isabelle Organini Vignac, art thérapeute au sein de l’association SOS Femmes 13 et Corinne Mathieu, plasticienne intervenante et médiatrice artistique.

Sur place : un atelier participatif sera proposé.

https://fr-fr.facebook.com/events/353709605055571/

Formations 2018

Vous pouvez consulter le catalogue de formation 2018

Pour les demandes de formations en "intra" veuillez contacter directement le service formation au 04.91.54.49.85 ou par mail

 

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

          

Depuis le 17 décembre 1999, l’ONU a décrété le 25 novembre journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes           Cette journée est l’occasion de dénoncer ce véritable fléau social qu’est la violence envers les femmes et qui traverse tous les pays et toutes les catégories sociales. Depuis ce constat de l’ONU et bien que de plus en plus dénoncées, ces violences demeurent toutefois sous-estimées et mal connues. Sexuées, sexuelles, et sexistes, elles affectent toujours les femmes dans leur identité. Elles s’exercent et se répercutent dans toutes les sphères de leur vie privée et publique.Le seul fait d’être une femme expose à des violences sexistes partout dans le monde : le viol, les violences conjugales, les mutilations sexuelles, le harcèlement, l’esclavage, les crimes d’honneur, la marchandisation, les mariages forcés…Chaque année, en France, 2 millions de femmes sont victimes de violences, pour la plupart au sein du foyer conjugal.Malgré l’ampleur du phénomène, les violences faites aux femmes, sont bien souvent minimisées voire banalisées, comme si elles répondaient à un certain fatalisme.Les stéréotypes pèsent encore trop lourdement sur la pensée collectiveet individuelle, stéréotypes qui se transmettent immuablement de générations en générations.Les associations se mobilisent contre les violences faites aux femmesPour donner à voir et à savoir au grand public,Pour mobiliser tous les acteurs professionnels et institutionnels,Pour participer à faire reculer ces violences. Cette journée est réalisée avec le soutien actif de l’État ( Direction Départementale de la Cohésion Sociale – du Conseil Départemental– du Conseil Régional – et de la ville de Marseille.)A l’occasion de cette journée internationale de lutte, les institutions ont conjugué leurs volontés et leurs moyens pour une meilleure visibilité des actions mises en oeuvre contre les violences faites aux femmes. Elles unissent leurs voix pour dénoncer fortement ce fléau sociétal.

Vendredi 15 février 2013 - VIOL CONJUGAL

"Ça fait plusieurs fois qu'on vous embête avec ça !" lance le président Jacques Calmettes, un brin joueur. "C'est fini, là ? C'est pas facile. Il faut se répéter, se rappeler. Je voudrais rentrer chez moi, c'est tout !" Pierrette confie à cet instant précis sa lassitude d'avoir à déposer une nouvelle fois devant la cour d'assises. Lire la suite ici

"Femmes battues: Marseille touchée de plein fouet!"

 

Dans cet article, le Huffington Post expose un état des lieux alarmant de la France et plus particulièrement des Bouches-du Rhône concernant les violences conjugales. Les avis de nombreux experts y sont rapportés, parmi lesquels, celui de la directrice de l'association Amel Arvin-Berod ainsi que celui de Framboise Cherbit, la responsable du service formation. 

Lire l'article ici 

Un support d'informations visible que par les victimes de violences conjugales

Venez soutenir et suivre l’évolution de ce projet innovant conçu par le studio M-A comm et déposé sur lafabriqueainnovations.com en vue d’une commercialisation.

Semblable à un opercule qui protège le miroir à l’intérieur d’un poudrier, cet adhésif thermosensible révèle les n° d'urgences sous la chaleur du doigt et re disparaît. Ainsi, l’objectif de ce projet est un accès plus sécurisé et plus rapide aux numéros d'urgence afin de favoriser un premier contact avec les associations pour une possible prise en charge. Un produit typiquement féminin qui se dissimule dans la poche ou le sac à main et qui plus est, n’attire pas l’attention de l’auteur des violences de part son utilité pour cacher les ecchymoses…

Davantage sur le projet et l’accès au vote en un clic sur ce lien :

http://lafabriqueainnovations.com/idee/un-support-dinformations-visible-que-par-les-victimes-de-violences-conjugales

Un restaurateur qui a du COEUR

 

Le 30 décembre 2012, Fabrice Giacalone et son équipe ont accueilli les femmes et les enfants suivies par SOS Femmes autour d'un repas et d'un spectacle spécialement organisés pour ELLES. La pizzeria "SAUVEUR" a ouvert ses portes et son coeur pour offrir un moment de plaisir, pour mettre entre parenthèse la dure réalité de ses vies abimées par la violence. Ce sont donc des étoiles dans les yeux et des rires qui ont émaillés cette journée très particulière. Un grand merci à Fabrice et à son équipe.

20 mai 2012 "Savoir comment on en arrive à tuer la personne qu'on aime"

À Aix, une chercheuse va étudier les homicides conjugaux dans la région. Le matériau n'est pas anodin, et le phénomène encore peu "investigué" en France. Pourtant, l'homicide conjugal est une réalité à la fois judiciaire et sociologique. Lire la suite ici

4 mai 2012 : Drame familial à Marseille: il tue sa femme et retourne l'arme contre lui

Un homme de 35 ans a tué sa femme jeudi soir en lui tirant dessus avec une arme à feu, puis en la poignardant dans le dos à deux reprises, avant de tenter de se suicider, a-t-on appris vendredi de source policière, confirmant une information du quotidien "La Provence". Lire la suite ici

29 mai 2012 : Aix : "Personne ne savait qu'il me frappait..."

La législation sur les violences conjugales s'est considérablement renforcée ces dernières années, des années où des dizaines de femmes sont mortes sous les coups de celui qui disait les aimer. Pendant longtemps, elles ont eu honte ou peur de porter plainte, par crainte de représailles ou, paradoxalement, pour protéger leur bourreau de la prison, comme Isabelle qui raconte ici ses huit années de calvaire. Lire la suite ici

30 mai 2012 : Femmes battues: le combat d'une Maximoise

Caroline Guesnier se veut la porte-drapeau varoise des femmes qui subissent des violences conjugales. Des drames intimes souvent impunis, pour de multiples raisons qu’elle dénonce Si elles prennent des coups, c'est qu'elles les cherchent. Si elles ne partent pas, c'est qu'elles les aiment. » Cette réflexion, Caroline Guesnier ne veut plus jamais l'entendre. Lire la suite ici

Viol conjugal aux Assises d’Aix en Provence l7 et 8 juin 2012

Cinq ans de réclusion criminelle pour le viol de son épouse. voir ici

26 juin 2012 : La nuit de noces se termine au commissariat

En guise de nuit de noces, samedi soir, le mari, âgé de 32 ans et passablement éméché après avoir fêté le mariage célébré le matin même à l'hôtel de ville, n'a rien trouvé de mieux que de s'en prendre violemment à son épouse. Lire la suite ici

20 août 2012 - Violences conjugales: l'auteur prié de quitter le foyer

Dans le ressort du tribunal deGrasse, une convention prévoit que l’auteur de violences conjugales soit évincé du foyer, logé et suivi psychologiquement. Le tout avant le jugement lire la suite ici